Les comportements pour un voyage responsable

Optez pour des destinations de proximité

Avec la pandémie qui nous a touché ces dernières années, nous avons dû changer notre façon de voyager. Nous avons re-découvert notre pays et ses trésors cachés. Et si le tourisme de proximité était une des voies à adopter ? Voyager moins loin afin de limiter considérablement votre impact sur l’environnement. Le secteur touristique pollue énormément, principalement à cause des trajets aériens. (voir « Moyens de transport doux« ) Arrêter de voyager n’est pas la solution mais nous devons nous adapter afin de préserver notre planète.

En plus de diminuer drastiquement l’empreinte carbone, le voyage de proximité permet de réellement découvrir une destination. Depuis quelques temps, nous entendons parler de slow tourism. Le slow tourism s’allie parfaitement avec le tourisme de proximité, il a pour but d’inciter les voyageurs à prendre leur temps pour visiter une destination. Il incite à partir à la rencontre des locaux pour goûter à leur vie de tous les jours. Cette forme de tourisme permet également de s’écarter des grands sites touristiques pour s’aventurer hors des sentiers battus.

Afin de vivre de véritables expériences, voyagez moins loin et plus longtemps !

Respectez l’écosystème de votre destination

Ces dernières années nous assistons à une grande campagne de sensibilisation sur l’environnement et sa protection. Et pour cause ! Aujourd’hui, il est crucial que chacun prenne conscience de son impact sur les différents écosystèmes. Un simple geste peut avoir de réels effets néfastes. Prenons l’exemple d’un touriste recueillant du sable sur les plages en guise de souvenir. A cette échelle cela peut paraitre inoffensif, mais imaginons que ce geste est répété par des dizaines voire centaines de personnes chaque jour (et c’est ce qui se passe !). Un tel acte détériore le littoral et empêche son entretien. En voyage, respectez les sites naturels, laissez-les tels que vous les avez trouvé et ne prélevez aucun élément de l’écosystème.

Lors de vos activités en pleine nature, prévoyez un sac plastique ou un contenant pour vos déchets. En randonnée, essayez de suivre les chemins balisés afin de ne pas piétiner la flore et déranger la faune. N’achetez pas de marchandises fabriquées à partir d’espèces menacées. Laissez les coquillages et les coraux sur les étals des marchands.

Participez à la vie locale et son économie

Le secteur touristique a un poids important dans l’économie des pays, certains dépendent entièrement de leur activité touristique. Mais avec ce marché vient de nombreux effets néfastes qui sont de plus en plus flagrants. Parmi eux, l’augmentation drastique des loyers qui poussent les habitants à déménager et s’installer hors des grandes villes. Les petites boutiques locales et authentiques doivent fermer pour laisser leur place aux magasins de souvenirs attrape-touriste.

Pour lutter contre ce phénomène, il existe le tourisme équitable et solidaire. Cette forme de tourisme privilégie les acteurs locaux et leurs commerces. Abandonnez les grandes chaînes hôtelières pour des petites ou moyennes structures ou encore des nuits chez l’habitant si vous souhaitez être au plus proche des autochtones. Participez à des activités d’apprentissage de l’artisanat et de la cuisine du pays. Avec cette façon de voyager, partez à la rencontre des habitants, vivez des moments de partage et repartez l’esprit plein de souvenirs !

Respectez les animaux et participez à la protection des espèces

Si vous avez l’envie de prendre part à un tourisme plus respectueux, oubliez les activités utilisant des animaux. Que ce soit la prise de photo en compagnie de fauves, le plus souvent drogués, ou la balade à dos d’éléphants torturés dès leur plus jeune âge. En boycottant ces activités vous participez à la lutte contre la maltraitance animale. N’achetez pas de produits d’origine animale et ne consommez rien qui provienne d’une espèce protégée.

Au contraire, réalisez des activités au sein de refuges pour animaux et participez à la protection d’espèces en danger. Par exemple, vous pouvez vivre un séjour dans un centre en Afrique en tant que volontaire. Observez la faune dans son habitat naturel plutôt que visiter un zoo.

Optez pour des moyens de transport doux

Lors d’un voyage, le moyen de transport choisi peut peser lourd dans la balance de l’empreinte carbone. En termes d’émissions de CO2 par voyageur et par km, l’avion se place tête du classement des transports les plus polluants. Ses émissions sont 45 fois supérieures à celle du TGV, 10 fois supérieures à celle du bus. Les émissions d’un vol Paris-New York correspondent à peu près aux émissions annuelles que devraient respecter les Français pour lutter contre le réchauffement climatique (environ 1 tonne de CO2).

Pour vos voyages, nous vous conseillons d’adopter des moyens de transport plus respectueux de l’environnement. Quand cela est possible, optez pour le train ou le bus. Une fois arrivé à destination, pourquoi ne pas visiter les lieux à vélo ? Cela vous permettra d’explorer à votre rythme en toute liberté.

Privilégiez les hébergements éco-responsables

Dans le secteur touristique, l’industrie hôtelière se classe en seconde place après le transport en termes de pollution et d’émission de gaz à effet de serre. Si vous souhaitez voyager de manière responsable, il est donc important de choisir un hébergement en accord avec vos valeurs. Ces dernières années, on observe de plus en plus de logements éco-responsables et hôtels s’inscrivant dans une démarche éthique (notamment grâce à la prise de conscience générale vis-à-vis de l’environnement). En France et en Europe, nous vous conseillons de vous tourner vers des hébergements possédant les labels Ecogîte, Clef Verte ou l’écolabel européen.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les hébergements éco-responsables ne sont pas uniquement des gîtes à la campagne. En effet, on trouve également des écolodges en pleine jungle jusqu’aux hôtels de grand luxe !

Limitez vos déchets et le gaspillage alimentaire

Évitez les emballages inutiles, un peu comme dans la vie de tous les jours privilégiez des objets que vous pouvez réutiliser. Préférez une gourde aux bouteilles d’eau en plastique. Concernant la nourriture, optez pour des produits locaux et de saisons ! Cela s’applique également à la restauration, évitez les restaurants des grands sites touristiques et découvrez la gastronomie du pays auprès d’un restaurateur local.

Réalisez des activités en plein air

Effectuer des activités en plein air peut avoir de nombreux bénéfices. En plus de minimiser votre empreinte carbone, ces activités libèreront votre corps et votre esprit ! Quelques idées : canyoning, escalade, randonnée, surf, trek, kayak…

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Accueil Blog Articles Les comportements pour un voyage responsable.
a